• Présentation

    MA RAISON

     

    Pourquoi, toujours ce pourquoi, savoir, informer

    Étant comblée dans ma Vie, vouloir ce besoin

    Juste lui peindre un jardin suspendu, mental

    Celui qui est secret, à nous, est-ce anormal?

    Voulant combler les moments seule dans mes recoins

    D’une masturbation habillée d’images incrustées.

      

    MA PRÉSENTATION

     

    Femme bi avec mes deux adorables Amours

    Qui, de par leur travail me délaissent, tant d’absences

    Attendant leur retour où tout est si puissant.

    Je cultive ce plaisant jardin, « harbor » et sens,

    Sans les oublier, il équilibre mes élans

    Assouvissant ma nymphomanie sans détour.

    Rien en ce monde n’est plus fort que c’est si belles joies,

    N’hésitons pas, jouissons de ces tendres émois.

     

    MA QUÊTE

     

    Pas besoin de cierges d’hommes au cerveau si bas,

    De cam…Et Léon qui s’astique pour me cracher

    Au visage son impuissance à vivre, incapable!

    Non, je viens ici rêver, caresser mon bas,

    Croyant encore au monde d’Amour sans me cacher,  

    Chercher des mots, cicatrices de maux adorables.

     

     (Avril 2015: délire sur une nappe de table de restau en compagnie de Chloé)

    **************************************************

    MA RELIGION

     

    « Si dieu existait, il n’aurait pas fichu le bordel et la misère. Cette invention est bien celle de ceux qui oppriment en nous racontant des histoires pour nous abuser et espérer nous dominer. » Maud

    *****************************************************

    MA ZIZIK (parmi tant d'autres...)

     

     

    Présentation

    1. Merci pour cette superbe soirée!
    2. La sexualité de nos ancêtres...
    3. La peur m'en fait frissons (Poème)
    4. Manuel, Je T’aime (Poème)
    5. Pour toi, Mon Amour...
    6. Bel Amour

     

    Présentation

     

     

     

     

     Pour le moment je ne connais pas tes Ami(e)s. J'en entends beaucoup parler. Je leur adresse mes salutations et salue aussi les lectrices et lecteurs qui voudront bien prendre la peine de croiser nos chemins.

     

     

     

     

  • Que c’est fort entre nous. Nous voir nous masturber par net interposé, entendre tes mots répondre aux miens pour nous faire voyager dans nos corps en attendant avec impatience vendredi où nous allons nous retrouver.

    Bel Amour

    J’aime quand tu me demandes :

    • Maud D’Amour alors qu’as-tu fait de beau aujourd’hui ?

    Et que je te réponds :

    • Comme d’habitude mon travail avec Chloé puis en sortant je fais comme elle qui rejoint chaque mercredi Sa Candice je suis allée chez Ma Ève qui m’attendait, chaude comme une braise pour me donner sur la table de jouissances, comme ils l’appellent. 

    Bel Amour

    Je dois dire qu’après une journée de travail, cette relaxation orgasme, ce handjob divin fait de mains de maîtresse est plus que délicieux. Ensuite nous nous sommes mêlées pour à son tour qu’elle jouisse puis sous la douche encore. Tu en verrais les stigmates de ce ruissellement divin sur ma petite culotte que j’ôterais pour toi.

    Bel Amour

    J’aime passer du temps avec toi. Ainsi lorsque tu es loin de moi, je te sens si près. Avec ce décalage horaire d’une heure quand tu rentres de ton souper à ton hôtel j’aime t’apporter mes gâteries, comme pour te remercier de me laisser vivre ma liberté de femme avec cette bisexualité qui m’équilibre. J’aime que tu sois rassuré sachant que ta femme à ce besoin pour se sentir heureuse et t’aimer encore plus fort.

    Tu m’as posé l’autre nuit la question de ce que nous pouvons bien faire ensemble avec Ma Ève. Tu es très coquin et je te l’écrirai dans des textes si cela peut t’émoustiller.

    J’écrivais depuis pas mal de temps un peu n’importe comment plus comme un journal intime. Je verrai ce que je ferai aussi de ces moments de vie, souvent nuls, avant de te rencontrer.

    Il est curieux de voir comment certains se fichent complètement de la femme ne pensant qu’à leurs petits orgasmes et te laissant la langue et les nymphes pendantes de ne pas avoir eu leur contentement. Que c’est triste de vivre cela en pensant que ce devrait être très fort. Que je suis heureuse de t’avoir Bel Amour.

    Au fil de mes mots, j’aime te voir te masturber et faire ce que je te propose : décalotte bien à fond, bloque-toi, place ton index sur le méat et enfonce délicatement, caresse ton gland, étale ta perle, comprime ton gland etc. Te voir exécuter et monter ton envie, monter tes soupirs pour enfin entendre le râle animal et voir ta semence gicler.

    Bel Amour

    Que c’est puissant m’emmenant à mon tour à exploser de mon clito ou si je me gode du plaisir profond de mon vagin que j’avais du mal à vivre avant de te rencontrer l’autre nuit de folie : Cette extase qui t’emporte puis t’apaise si profondément. Pour faire un clin d’œil amical à Yahto, (le roi des jeux de mots, il n’arrête pas) PROFOND DÉMENT ! Et oui c’est dément !

     

    (Texte débuté le jeudi 8 octobre 2015)

     

     

    aucun commentaire
  • Que c’est autre chose d'avoir un homme mûr. Quelle nuit de folies! Et ce cadeau! Je ne peux résister, surtout à vous montrer le petit mot qui l’accompagne.

    Pour toi, Mon Amour...

    Il me l’a offert lorsque nous étions apaisés, repus : quelle subtilité, quel tact ! Que je t’aime!
     
    Que mes caresses massent ton corps
    Que j’t'aime, mêlés, nos corps à corps
    Sentir ta bouche mettre le feu
    Me consumer à petit feu

    Pour toi, Mon Amour...


    Le plaisir des prémices, coups lisses
    Explosions d’orgasmes me tapissent
    Jouir de ton vit avec envie
    T’aimer, folies, j’en suis ravie.

    Maud (04-10-2015)

    Pour toi, Mon Amour...

    Dédicace à nos nouveaux Amis.


    Merci à vous de cet accueil chaleureux. Nous nous sentions bien parmi vous.
    Maéva tu es une femme sublime. Je nage dans le Bonheur, que cela est chaud en mon Cœur.

    Bisous

     Pour toi, Mon Amour...

     

    Pour toi, Mon Amour...

    Tendres bisoussssssssssss

    Hummmmmmmmmmmmm à vendredi, Merci . Je T,Aimeeeeeeeeeeeee

    aucun commentaire
  • J’ai bien lu ton courriel et ta volonté de me laisser découvrir tout cela seul comme pour me défier et savoir.

    Je t’ai alors appelée au cellulaire, juste pour te dire que j’allais te répondre. Lorsque je t’ai dit que je le ferai en com., tu t’es écriée : « Non alors je voudrais que tu me répondes directement dans mon blog qui deviendrait NOTRE blog. » Tu as manifesté ce désir, alors comme tu le vois je suis à t’écrire. Je ne sais quand tu me liras, sans doute à ton réveil. Merci pour ton mot de passe et ta confiance.

    Moi aussi je T'AIME...

    Je ne peux rien te cacher et trois mots m’ont sauté à la face :

    Étonnement – Raisonnement – Résonnement

    Je ne pensais vraiment pas avoir la chance de tomber sur une femme épanouie qui a la volonté de découvrir ce qu’est l’hédonisme et surtout de vivre à travers cette volonté.

    Moi aussi je T'AIME...

    J’ai pris le temps de survoler (survoler en fusée même très rapidement) ce site où je dois dire je me sens mal à l’aise. Côtoyer tant de démence mentale lorsqu’on est sain d’esprit cela afflige. J’ai quand même vu une grande différence entre certains, plus vos ami(e)s d’ailleurs, et la faune décadente que veut et nourrit cette société. Pendant qu’ils (elles) font mumusent sur des sites de ce genre, ils (elles) ne risquent pas de pouvoir réfléchir. À croire que toutes les personnes désœuvrées et malades se retrouvent sur ces sites faits pour cette seule raison. Remarque, pendant ce temps ils (elles) ne font aucun mal aux têtes bien pensantes du système. Je ne suis pas aussi idiot pour ne pas penser qu’il y a, dans ce magma, des personnes perdues qui sont noyées dans leur océan de détresse pensant y découvrir l’Amour. Je sais cela existe et arrive bien heureusement, juste un pourcentage infime à ce qui se dit.

    Je me suis demandé ce que tu faisais là lorsque j’ai bien vu tes Ami(e)s et je me suis dit : « Pourquoi pas profiter de ce site où errent tant de dépravé(e)s pour apporter justement d’autres visions. » En effet je suis rassuré de ce côté-là et c’est avec une joie non dissimulée que je veux bien accepter cette invitation à les rencontrer comme tu me le proposes.

    Venons-en à TOI Très Chère Maud.

    Tu es, en agissant ainsi, en contradiction avec toi-même. En effet et j’insiste : « Toute relation de couple perdure par le dialogue, la franchise, la confiance (ce que je nomme LA RAISON) et le savoir entretenir, cultiver la flamme (ce que je nomme LA RÉSON) ». Si j'étais seul c’est bien que jamais je n’avais réussi à trouver l’âme sœur qui pensait et tenait ce même discours ! Tu as choisi un dialogue indirect, celui de passer par ce blog, je te réponds donc de même.

    Moi aussi je T'AIME...

    Quant à ta volonté de faire un blog, je n’y vois aucun inconvénient bien au contraire. Dans ton profil, tu écris à la fin ce qu’en effet je ne pourrais jamais admettre; alors tout est correct.

    Moi aussi je T'AIME...

    Ta bisexualité : J’ai côtoyé à une époque un campus aux USA et crois-moi il y en a des filles bi bien plus que d’hommes bi. Je me demande d’ailleurs si la plupart des filles ne font pas leur découverte ensemble? Alors la bisexualité féminine, si elle te permet de trouver encore plus ton équilibre je trouve cela intéressant. Vous ne pratiquez pas une autre maladie mentale très à la mode : l’échangisme j’espère sauf entre vous, filles, si je comprends bien; alors là aussi tout est correct. Cela me fait penser : l’autre jour je passais avec des collègues devant une des boîtes échangistes de Québec et il y avait deux couples qui se disputaient sur le trottoir. Il parait que cela arrive assez souvent nous a dit le videur! Je ne donne pas cher de leur liaison d’insatisfaits qu’ils sont et nous étions pliés de rire de voir ces pauvres imbéciles qui croient que cela apporte de la force à leur pauvre couple.

    Je continue et vais terminer en te citant :

    « Je vais le laisser mijoter,

    Sans répondre, juste la volonté

    Qu’il s’interroge, qu’il me comprenne.

    Quand il se présentera, toute nue,

    Je le fixerai dans les yeux :

    Son envie, seule, sans retenue

    De me prendre là sous son feu.

    Deviendrai-je sa petite Étrenne.

     

    Je me dois de m’offrir toute nue,… »

    Tu ne me dois rien et je n’aime pas ta conception de l’Amour dans ce poème. En effet, tu sembles (plutôt je ressens) que tu mets en scène cette rencontre. Tu voudrais résonner avant de raisonner me défiant et l’écrivant. Où se cachent toute la spontanéité, toute la beauté d’un tel moment, d’un tel acte? Est-ce qu’il n’y a que le don de ton corps au détriment du don de nos corps? Oublierais-tu qu’il faut être deux pour s’aimer? Je te veux mais laisse-moi te découvrir, laisse-toi me découvrir, découvrons-nous dans tous les sens du terme…  

    Alors vendredi soir, je ne viendrai pas à ton appel, c’est toi, Maud'Amour pour reprendre une expression qui me plait bien, qui va venir au mien. Et je te donne rendez-vous tout d’abord dans le restaurant que tu connais très bien; à 19h je t’y attendrais car là tu seras habillée tout en délice comme tu sais si bien le faire. Je vais essayer de te surprendre…Car en agissant comme tu viens de le faire : où est la surprise, où est l’étincelle pour ÊTE REINE…Tu seras MA REINE !

    Moi aussi je T'AIME...

    Je n’ai rien de plus à ajouter que juste :

    Merci de ton honnêteté et de me livrer tes craintes. Je ne sens qu’un désir de femme libre et épanouie qui sait ce qu’elle veut. Quel homme ne voudrait pas de ta liberté d’aimer comme tu l’entends. Je ne me sentirai jamais trompé par une autre femme. Si tu veux vivre ainsi j’ai aussi hâte d’être, tout comme toi, à cette fin de semaine : découvrir ton monde, TES mondes dont bien sûr ce merveilleux cadeau d’une vie nouvelle, pleine et entière, qui m’attend : Notre vie, TOI.

    Vivre avec une poétesse ne sera qu’enchantement et ton blog reste sobre, à ton image. Je ne ressens aucune vulgarité et sur ce genre de site, vous êtes un petit nombre qui dénotés dans ce que je survole. En passant, ne croyez pas un mot des CGU de ce genre de site.

    Caresses et tendresse sans MaudEration…enfin sans ration…À vendredi 19h! J’ai hâte! Hâte de découvrir aussi cet entourage dont tu me parles tant, puis Maéva puisque j'accepte de te partager avec Elle...

     

    Maud, Moi aussi je T'AIME... Je vais donc tricher sur toi. Belle idée.

    Hummmmm « Il vaut mieux parfois douter pour mieux apprécier le Bonheur » Maud

    Tout comme TOI j’ai hâte. Je te veux. Et puisque tu veux ainsi je ne peux être que plus heureuse. Je ne pouvais dormir puisque tu me laissais languir...Je t'aime et veux te dire juste MERCI !

     

     

     

    3 commentaires
  • Manuel, Je T’aime

    Il tourne, présent en ma tête

    Comme il tourne autour de mon Être.

    Son travail l’éloigne la semaine.

    Quand il me rejoint c’est la fête.

    Chaque soir, j’aime le masturber

    De mots qui le tiennent en haleine

    De par nos ordis, nos fenêtres,

    Rien ne viendra nous perturber.

    Manuel, Je T’aime

    J’ai décidé de tout avouer.

    Je vais me mettre à nue, anxieuse,

    Lui présenter Ma Ève, heureuse.

    Jeudi soir, je lui donne les liens

    Pour qu’ils puissent enfin les dénouer.

    Saura-t-il comprendre mes besoins;

    Cet Amour apportant bien-être

    Chaque matin où tu veux renaître.

    Manuel, Je T’aime

    Je vais le laisser mijoter,

    Sans répondre, juste la volonté

    Qu’il s’interroge, qu’il me comprenne.

    Quand il se présentera, toute nue,

    Je le fixerai dans les yeux :

    Son envie, seule, sans retenue

    De me prendre là sous son feu.

    Deviendrai-je sa petite Étrenne.

    Manuel, Je T’aime

    Je me dois de m’offrir toute nue,

    Sans ambages, toute ingénue.

    M’offrir à lui : je l’veux ainsi.

    Prise de risques? Oui, si indécis!

    Douceur ne pourra être feinte,

    Nous faire l’amour remplis d’étreintes,

    Jouir sera nos uniques réponses,

    Sans coup de semonce : qu’il s’annonce !

    Manuel, Je T’aime

    Vais-je finir à nouveau brûlée?

    Ou vais-je me consumer de joies,

    M’illuminer de l’aube d’une vie,

    M’allumer de ses folles envies.

    Je le souhaite. Je tiens tant à TOI!

    Seul, en retour, tu le sais bien!

    Tu vois, tout est entre tes mains.

    Libre à TOI de vouloir m’aimer…

     

    Maud (30-09-2015)

    PS : Clin d’œil à Ma Ève pour faire changement…Tu es merveilleuse.

    Manuel, Je T’aime

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    @ Mes Ami(e)s,

    Manuel, Je T’aime

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J’adore votre mise en page, votre façon de publier. Merci à vous toutes et tous de vos précieux conseils. J’espère que cela va lui plaire, j’ai hâte de savoir. Verdict vendredi hummmm…À samedi les filles. Les garçons je vous fais pleine confiance.

    Manuel, Je T’aime (Poème)

     

     Coucou Maud'Amour: Me voici ici...Si un jour on m'avait dit cela, je ne sais pas ce que j'aurais répondu. Que ne pas faire pour AIMER. Je veux aussi te répéter que ce blog est magnifique tout à ton image. C'est extrêmement plaisant de te lire avec une plateforme qui permet de s'exprimer librement pour mettre en valeur tes écrits. Pour contribuer je me bornerai au noir et blanc car rien n'est plus artistique qu'une black&white...

    Manuel, Je T’aime (Poème)

     

     

     

    3 commentaires
  • La peur m'en fait frissons

    Je ne sais où je vais, j’hésite

    Une chose est certaine je suis bi

    Mais je veux me coller à lui

    Et de cette idée je m’excite

    La peur m'en fait frissons

    Il ne sait rien de ma p’tite vie

    En acceptera-t-il le fil

    Je n’ose pas lui dire pour qu´il file

    Chose certaine de lui j’ai envie

    La peur m'en fait frissons

    Je ne veux vivre dans le mensonge

    Manuel tu me rejoins en songes

    Je me caresse de tes caresses

    Je jouis en t’attendant, déesse

    La peur m'en fait frissons

    Je veux être sous ton chêne sans chaîne

    M’occupant de ton gland, ta reine

    Aimant l’autre nom Casanus

    Pour emplir ma noisette sans plus.

    La peur m'en fait frissons

    Frissonnante devant les désirs

    De mon être voulant ses envies

    Accepteras-tu cette vie,

    Me laisser libre de frémir

    La peur m'en fait frissons

    Toute une vie, voudrais construire

    Il est normal, je m’interroge

    Je me dois de vraiment lui dire

    Ne rien cacher de mes éloges.

    La peur m'en fait frissons

     

    Merci Maéva pour cette belle semaine. Je t’aime ! (24-09-2015)

    La peur m'en fait frissons (Poème)

    J'aimerais que tu en fasses ton avatar!

     

    Merci Yahto pour tes conseils techniques pour mon blog et les autres aussi.

     

    Retour au sommaire

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique